Premier stage de formation FFMSF

Venant de Bretagne, du Périgord, du Limousin, de Savoie, d’Auvergne, du Roussillon et de Lyon, 14 personnes ont participé ce weekend au premier stage de formation d’encadrant MSF / HMB Soft organisé par la FFMSF.

Première matinée, menée par Guillaume Andrieux :

Le groupe s’est retrouvé à la salle des associations de Champeix pour trois heures d’apports théoriques :

  • L’histoire des mouvements MSF et HMB Soft, chacun gérés par des fédérations internationales différentes.
  • La place de notre fédération dans le milieu sportif français, avec la problématique de la reconnaissance et des diplômes d’entraîneurs.
  • Des pistes pour développer son association avec notamment les problèmes de financement et l’organisation administrative pour accueillir un public familial.
  • Quelques bases en physiologie : fonctionnement du muscle et filières énergétiques.
  • Quelques éléments de psychologie de l’enfant et de l’adolescent : caractéristiques des différents âges, objectifs de travail, conseils aux adultes !

Les stagiaires ont pu faire part de leurs expériences et des modèles de développement de leur club. Guillaume Andrieux a pu s’appuyer sur l’expérience des Ecuyers du Marchidial, premier club français pratiquant le modern sword fighting, pour donner conseils et vécus.

Après-midi au gymnase avec Thomas Chariot :

Avant de laisser la place à la pratique, Guillaume a repris la parole pour exposer les bases de l’entraînement : structurer un séance et distinguer les apports physiques / techniques / tactiques / mentaux pour adapter son enseignement à l’âge des sportifs.

Enfin, il a montré quelques exemples d’éducatifs visant à entraîner au duel ou à la mêlée.

Enfin, Thomas Chariot a pris la suite avec quatre heures de technique !

  • Échauffement
  • Préparation physique
  • Travail de la frappe et des déplacements
  • Mise en situation et corrections
  • Étirements

Et la première journée s’est terminé d’une manière fort agréable autour d’une bonne truffade dans un restaurant champillaud : l’Hôtel du Centre.

Deuxième jour : évaluation pratique !

Douze combattants du club local se sont prêtés au jeu des cobayes, réalisant les exercices d’entraînements menés par les stagiaires.

Avec deux séances de 20 minutes, les stagiaires ont pu mettre en pratique leurs compétences en tant qu’entraîneurs : une fois avec un groupe adulte, un fois avec un groupe enfant, l’occasion de tester des idées, des approches, des attitudes…

Chaque passage était ensuite débriefé pour permettre à chacun d’expliquer sa démarche et aux formateurs de donner conseils et pistes de travail.

Et c’est ainsi…

… que nous comptons maintenant en France de nouvelles personnes rentrant chez elles plus motivées que jamais à développer ces disciplines dans leur club.

Bravo à tous !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.